LA DAMA BOBA
CELLE QU'ON TROUVAIT IDIOTE
2018-08-30T15:00:52+00:00
Retour à la page précédente

Réservations samedi 29 septembre 2018

LA DAMA BOBA
CELLE QU’ON TROUVAIT IDIOTE

jeudi 28 mars 2019 - 20h30

Genre : classique espagnol
Tout public

Durée : 1h30 environ - Sans entracte - Placement numéroté

TARIFSNon adhérentsAdhérentsJeunes - de 20 ans
Numérotés1ère série2ème série1ère série2ème série
20 €-18 €-12 €
TARIFSPublicAdhérentsBalcon
Balcon
(adhérents)
Jeunes - de 20 ans
Placement Libre-----


Infos production : PRODUCTION : SOY CREATION
Crédits photos : -

Théâtre André Malraux
9 place des Arts
Rueil-Malmaison

LA DAMA BOBA
CELLE QU’ON TROUVAIT IDIOTE

De Felix Lope de Vega

Mise en scène Justine Heynemann

 Avec Sol Espeche, Pascal Neyron, Jean-Philippe Puymartin et distribution en cours.

« La sincérité est souvent prise pour de la stupidité, mais puisque nous ne sommes pas dans un monde sincère, il est probable qu’il soit stupide d’être sincère. » Marylin Monroe

Après son adaptation remarquée de La discrète amoureuse (qui avait déclenché l’enthousiasme des spectateurs du Théâtre André Malraux), la talentueuse Justine Heynemann s’attaque à une autre pièce du même auteur : La Dama Boba.

Une comédie emblématique du siècle d’or, aussi jouée en Espagne que nos Femmes savantes.

Le seigneur Otavio, gentilhomme de Madrid, a deux filles : l’ainée, Nise, est une jeune érudite, tandis que Finéa, la cadette, est la « Dama Boba », celle que l’on trouve idiote. Cette dernière reçoit en héritage une importante dot de son oncle mais malgré cela, son esprit simplet et ses réparties étranges découragent les prétendants que son père lui propose. Dans l’entourage de Nise, la « femme savante », des jeunes gens poètes à leurs heures, s’empressent. L’un d’eux, Laurencio, artiste fauché, tombe sous le charme de… la fortune de Finéa et entreprend secrètement de séduire la jeune fille.

 UN « BORD PLATEAU » AVEC LES ARTISTES EST PROPOSÉ À L’ISSUE DE LA REPRÉSENTATION POUR UN ÉCHANGE SUR LA PIÈCE

Traduction Benjamin Penamaria

Adaptation Justine Heynemann et Benjamin Penamaria

Scénographie Thibault Fack

Costumes Madeleine Lhospitalier

Lumières Aleth Delpeyre

Spectacle créé en collaboration avec le Théâtre 13 / Paris