VERTIGES2019-06-04T15:32:29+00:00
Retour à la page précédente

Réservations samedi 14 septembre 2019

VERTIGES

mardi 19 novembre 2019 - 20h30

Genre : succès festival Avignon off
Tout public

Durée : 1h50 - Sans entracte - Placement numéroté

TARIFSNon adhérentsAdhérentsJeunes - de 20 ans
Numérotés1ère série2ème série1ère série2ème série
35 €32 €32 €29 €-
TARIFSPublicAdhérentsBalcon
Balcon
(adhérents)
Jeunes - de 20 ans
Placement Libre-----


Infos production : COMPAGNIE NASSER DJEMAÏ
Crédits photos : © Jean-Louis Fernandez

Théâtre André Malraux
9 place des Arts
Rueil-Malmaison

VERTIGES

De et mise en scène Nasser Djemaï

Dramaturgie Natacha Diet

Avec Fatima Aibout, Clémence Azincourt, Zakariya Gouram, Martine Harmel, Issam Rachyq-Ahrad, Lounès Tazaïrt

Un spectacle tout en délicatesse et en nuances qui déplace notre regard au cœur d’une famille orpheline de sa propre histoire comme pour nous inviter à réfléchir sur le sens plus large de ce qui nous relie les uns aux autres.

La normalité est, à bien des égards, une idée vaine. Cette idée, Nasser Djemaï la dépasse pour laisser s’imposer celle de légitimité. Il le fait, accompagné par des interprètes remarquables, tel un peintre pointilliste, touche après touche, sans thèses ronflantes.

L’auteur nous convie dans l’appartement « d’une famille d’origine étrangère, devenue française pour des raisons oubliées ».

Nadir, le fils prodigue, « intégré » et « moderne » revient chez ses parents et bouscule les habitudes familiales dans cette banlieue dépeinte sans angélisme. Suite à son divorce, il décide de se rapprocher de sa famille pour s’occuper de son père. Mais beaucoup de choses ont changé autour de lui, le quartier s’est appauvri et certains se sont radicalisés. Ce modèle d’intégration va alors devoir se confronter à de nombreux dilemmes générationnels, sociaux et culturels.

Comme toutes les composantes de cette famille, Nadir est en quête de sens, en quête de soi dans un monde en mutation.  Des problématiques qui se révèlent universelles car les fractures de cette famille ne font que refléter les doutes d’une nation, la nôtre.

D’un décor au départ quotidien, nous passons par le truchement de la poésie dans une forme plus fantastique qui nous permet de réaliser de l’importance du rituel pour faire société.A travers cette plongée onirique, l’auteur nous invite à nous réconcilier avec la complexité.

MARIANNE « Dans cette famille plutôt conventionnelle soumise à bien des pesanteurs, Nadir est le chien dans le jeu de quilles. Plutôt que de s’abîmer dans la complainte du passé, il grimpe dans l’arbre du présent. Mais il bouscule les tabous et les interdits sans mépris ni condescendance, avec la délicatesse qui sied à la mise en scène de Nasser Djemaï, où tout n’est que grâce et amour. »

LA TERRASSE « Ce spectacle est un geste politique qui compte. Un geste qui participe à inclure d’autres visages et d’autres trajectoires dans l’imaginaire de notre roman national. »

Assistant à la mise en scène Benjamin Moreau

Lumières Renaud Lagier

Scénographie Alice Dechange

Son, vidéo Frédéric Minière

Vidéo Claire Roygnam

Régie générale et régie plateau Lellia Chimento

Costumes Benjamin Moreau